Le Projet


Constat: la pollution marine


"En 2050, il y aura plus de déchets que de poissons dans l'océan." fondation Ellen MacArthur

Les chiffres

 

  • 8 millions de tonnes de plastiques rejetés dans les océans chaque année
  • 150 millions de tonnes de déchets plastiques flottant sur les océans
  • 5 mille milliards de micros plastiques dans les océans
  • 1 400 espèces marines impactées
  • 80% de la pollution marine vient de la terre
  • 50% de l'oxygène de la planète est produit par les océans

 

Les solutions

 

  • Traiter les causes et les conséquences de la pollution marine
  • Travailler ensemble pour rendre sa santé à l'océan
  • Limiter ses déchets
  • Eviter le plastique à usage unique
  • Recycler
  • Eduquer
  • Agir!

Dans tous les cas, le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas!


Les océans abritent la moitié de la vie sur terre aujourd'hui, ils produisent environ 50 % de l'oxygène de la planète. Or, chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques sont rejetés dans les océans selon l'ONG Plastic Oceans Foundation, une partie finit au fond des océans, sur les plages ou continue de flotter, le reste est ingéré par les animaux marins, contaminant ainsi toute la chaîne alimentaire.

 

Romain Troublé, secrétaire général de Tara Océans, la goélette qui a défendu les intérêts des océans lors de la COP21, confiait : « L'océan est très résilient, si nous cessons de jeter du plastique dans la mer aujourd’hui, dans 50 ans nous aurons retrouvé l’écosystème de départ. C'est quelque chose qu'on peut ranger avec la loi, la pédagogie et l'éducation. »

 

Nos objectifs


"L'Echo d'Ulysse" est un projet né du désir d'un jeune couple breton de participer à la protection des océans en se déplaçant en voilier, grâce à la ressource naturelle qu'est le vent.

Nous sommes tous les deux nés en Bretagne, au bord de la mer, nous l'aimons et la respectons. Aujourd'hui, plus que jamais, il nous paraît essentiel de la préserver en prenant soin d'elle. 

Pour cela, en été 2018 nous larguerons les amarres du port de Saint-Malo, en Bretagne, pour notre tour du monde à la voile.

 

Notre projet s'axe autour de trois objectifs:

 

1- Constater

2- Sensibiliser

3- Agir

 

1- Constater l'impact de la pollution sur les océans

 

Pendant notre expédition, nous irons constater l'état actuel de nos océans en nous dirigeant vers les cinq gyres océaniques. Les gyres océaniques sont des courants dans les océans formant des spirales où les déchets sont pris au piège, s'accumulant ainsi au fil des années. La plus conséquente des gyres est celle du pacifique nord, où, d'après les scientifiques, il y aurait cinq fois plus de plastiques que de planctons.

Par ces constatations, nous publierons des photos ou créerons des vidéos dans le but d'interpeller et de sensibiliser les citoyens du monde, afin que chacun repense sa consommation de plastique au quotidien.

De plus, nous sommes associé à notre partenaire scientifique, le R.I.E.M. afin d'aider les scientifiques dans leur travail de recherche en récoltant des données sur la pollution marine ( prélèvement d'échantillons d'eau de mer, filet à déchets).

 

2- Sensibiliser les citoyens du monde au devenir de notre planète, sur les alternatives existantes et sur les moyens à mettre en oeuvre pour y remédier

 

De par nos constats concernant la pollution marine et ses conséquences, nous souhaitons sensibiliser un large public à travers des photos et vidéos publiées sur notre site et sur les réseaux sociaux.

De plus, nous avons pensé notre vie sur le bateau afin d'être en phase avec notre démarche écologique. En effet, comme à la maison, nous allons y réduire notre consommation de plastiques et mettre en place des alternatives écologiques. Ainsi nous partagerons nos solutions au plus grand nombre.

 

  • Côté cuisine, la plupart de nos aliments seront en conserves faites maison, en pot ou à l'air libre pour certains fruits et légumes, acheter local et en vrac. Nous nous munirons également de bidons réutilisables pour l'eau douce.
  • Côté salle de bain, tout ou presque sera réutilisable ou biodégradable (brosse à dents en bambou dégradable, cotons lavables, savons bruts, dentifrice naturel, etc...), le but étant toujours d'avoir le moins de déchets possible. Nous ferons également des produits d'hygiène nous même à mettre dans des contenants réutilisable.
  • Côté produits d'entretien, ils seront naturels, fait maison, dans des bouteilles ou pot réutilisables ou en produit brut (marc de café, savon de Marseille...).
  • Côté Ulysse, nous souhaitons équiper notre bateau d'une éolienne, de panneaux solaires et, si nos finances le permettent, d'un régulateur d'allure. Bien entendu, nous naviguerons autant que possible à la voile, pour un impact environnemental moindre. Nous recyclerons au maximum ce qui est cassé ou endommagé sur le bateau en utilisant le principe de la low technologie.

 

3- Agir en mettant en place des actions de sauvegarde et de protection de l'environnement en lien avec diverses associations

 

Avant le départ et pendant l'expédition, nous nous mettrons en contact avec des associations à l'étranger luttant pour la préservation des océans et de la planète afin d'agir ensemble une fois sur place. La diversité de nos agissements dépendront des actions des associations rencontrées, toujours dans un but de protection de l'environnement.

Agir c'est aider à ramasser les déchets déjà présents, c'est aussi réfléchir à des alternatives au plastique ou aider à la mise en place de poubelles de tris sur les plages par exemple, c'est aussi repenser à sa consommation de plastiques au quotidien.

Les cinq gyres océaniques, piégeant les déchets

Les cinq gyres océaniques
Image: Futura-sciences

Suivez-nous et retrouvez le détail de nos escales


Soutenez notre association "L'Echo d'Ulysse" grâce à notre plateforme de dons