Photos


Retrouvez ici les photos de la préparation du bateau et de nos escales


D’îles en îles: Les Grenadines

Préparation du bateau pour la transatlantique: Canaries-La Barbade Février/Mars 2019

Après avoir pris la mer depuis Porto-Santo jusqu'au Canaries, nos amis équipiers nous ont rejoins pour la préparation d'Ulysse (et la nôtre) à la traversée de l'Atlantique.

L'ambiance était aux petits bricolages, à l'achat d'un nouveau panneau solaire, au rangement et bien sûr à l'avitaillement !

 

Pas facile de prévoir des courses pour 2 mois à quatre. Nous n'avons pas trouvé de magasins de vrac à Tenerife, sauf, comme partout, les marchés. Celui de Tenerife est super, nous y avons bien sûr acheté des fruits et légumes mais nous y avons également trouvés des herbes et épices, de la viande et du fromage en vrac, la belle affaire !

 

Nous avions quelques bocaux maison préparés en avance et il nous restait des féculents en vrac depuis St Malo.

N'étant pas habitués à faire ce genre de traversée, nous avons préféré assurer nos arrière et prendre quelques gâteaux, paquets de céréales industrielles et boites de conserves, facile à manger s'il y a trop de mer ou s'il nous est impossible de cuisiner.

Avec nos fruits et légumes frais, nous avons tenus 1 semaine de repas, après ça nous avons commencé à ouvrir nos boites de conserves. Quel plaisir de manger un bœuf bourguignon de maman au milieu de l'Atlantique !

 

En analysant notre façon de vivre à bord, nous en avons conclut que pour être presque zéro déchets, il faut cuisiner régulièrement en mer comme à la maison. Faire du pain tous les jours, des gâteaux pour grignoter etc,,, Cependant, en mer, il n'est pas toujours aisé de s'y tenir. Parfois la mer est trop agitée pour cuisiner ou l'équipage se fait malmener et il est difficile de se mettre en cuisine !

Il est toujours possible de faire mieux alors on s'y tiendra pour la suite !

On se rend bien compte que si on arrive à adopter ce mode de vie (presque) zéro déchets sur l'eau, il est tellement plus facile de l'adopter à la maison !

 

Alors à vous de jouer, on compte sur vous !

 

Après cette préparation, nous avons passés 27 jours en mer, sur l'Atlantique, pour enfin toucher terre le 13 mars 2019 à la Barbade !

2900 miles parcourus depuis Tenerife aux Canaries, quelle aventure !

C'est un bonheur sans nom d'arriver sur une île des Caraïbes après tant de temps isolés du monde !

Notre transat s'est déroulées sans encombre, nous avons eu du beau temps, les alizés étaient de la partie, nous avons eu un peu de casse mais rien de grave.

 

Au milieu de l'Atlantique, là où la vie humaine est loin, nous avons encore vu ses dégâts : bidons plastiques, polystyrène, filets de pêche. Un filet de pêche que nous avons pu ramasser contenait une brosse à dent ! Comme tout se récupère, les flotteurs de ce filet ont fait le bonheur d'un pêcheur de la Barbade !

 

Cependant, nous avons été étonnés de ne voir que peu de vie animale pendant cette traversée. Quelques tortues ont croisées notre chemin au large du cap vert, quelques dauphins ont joués avec la proue du bateau et quelques oiseaux marins nous ont montrés le chemin mais pas autant que l'on pensait.

A notre arrivée, les grands dauphins nous ont accueillis, un beau spectacle !

Ici, à la Barbade, à quelques brasses de la plage, il est facile de voir des tortues et des raies. Des épaves ont été coulées pour créer du récif et de jolis poissons colorés y ont élus domicile.

 

Aussi, nous avons été intrigués de voir des plaques d'algues depuis la moitié jusqu'à l'arrivée de la traversée. Nous avons identifiés cette algue comme de la sargasse, une algue brune qui pollue de plus en plus les Caraïbes. Elle dégage un gaz toxique pour l'homme lorsqu'elle se décompose et elle est aussi dangereuse pour la faune et la flore.

Elle tue les animaux, empêche les tortues d’accéder aux plages pour pondre ou aux petits de rejoindre l'eau, elle empêche les coraux de recevoir la lumière du soleil et les fait mourir

Les scientifiques manquent de connaissances sur les causes de cette prolifération de la Sargasse mais plusieurs hypothèses sont émises :

- le transport maritime de plus en plus fréquent dans les Caraïbes déplaceraient ces algues

- la déforestation de l'Amazonie

 

Affaire à suivre lors de notre avancée dans les Caraïbes !

Madère sans Ulysse - Décembre 2018

🍃 Dans l'attente de notre pièce moteur qui se faisait désirer, nous avons décidé de partir visiter la belle Madère sans Ulysse resté au port de Porto Santo.

Nous avons été époustouflé des paysages, des villages à flanc de montagne tombant dans la mer agitée et de la richesse de la nature.

 

🍃Comme indiqué dans l'article précédent, nous avons contacter l'association "Zéro Waste Madeira" qui lutte contre les déchets sur cette superbe île. Nous avons rencontré Emmanuel, un jeune madérien, président de l'association qui nous a invité, ainsi que des étudiants Erasmus, à participer à une action de ramassage de déchets dans une lévada de l'île. 

Un botaniste, expert de la biodiversité de l'île était aussi présent pour ainsi sensibiliser les participants à la fragilité de la nature 🌺🌲

 

🍃Les levadas à Madère sont des voies d’eau conçues pour acheminer les eaux de pluie récupérées sur le versant nord-ouest de l’île plus arrosé, vers le versant sud-est qui est plus aride mais néanmoins beaucoup plus habité et cultivé.

🍃Marcher le long de ces canaux d’irrigation est un excellent moyen de visiter l’île! 😊🏝⛰

🍃C’était pour nous, notre 1ère action à l’étranger💪🏼, un super échange international🌍 et une belle randonnée sur l’île aux fleurs🌺

🍃Nous vous partageons quelques photos et nous mettrons une vidéo de cette belle journée plus tard ✌🏼

 

🍃En visitant l'île, nous n'avons vu que deux magasins de vrac, en plus des traditionnels marchés. D'après l'association "Zero Waste Madeira" ce genre de magasin manque cruellement à Madère, il reste du chemin à parcourir...

Porto Santo-Archipel de Madère-Novembre/Décembre 2018

 Après 5 jours de traversée depuis le Portugal, avec une météo et une mer compliquées, nous avons atteint Porto Santo, une île volcanique de l'archipel de Madère. Porto Santo est une île volcanique dont la plage au sable dorée est enviée par Madère, on l'appelle "Ilha Dourada" l'île dorée...

 

Lors de notre traversée et après avoir forcé sur le moteur à cause du mauvais temps, nous nous sommes rendus compte que nous avions un problème avec ce dernier, un claquement s'entendait lorsque l'on poussait trop fort dessus. Nous avons dû commander et attendre une pièce, qui a mis des semaines à parvenir jusqu'à nous. 

Dans l'attente, nous avons pu profiter de madère sans Ulysse et faire un retour en France pour les fêtes de fin d'année.

 

- Pour nous, cela a été compliqué de trouver du vrac dans les ports où nous avons fait escales au Portugal. A part les fruits/légumes, le pain, la viandes et le fromage chez le boucher/fromager quand il le veut bien, nous n'avons trouvé aucune épicerie vrac. Heureusement, nous avons encore des réserves du vrac amené de la Biocoop Saint Malo.

D'après nos recherches, il existe l'association Zero Waste Madeira, nous allons les contacter et essayer d'en savoir plus sur le zéro déchet dans cet archipel.

Cependant, nous savons que Madère combat le réchauffement climatique, protège ses forêts en en faisant des parcs écologiques; les 2/3 de l'île sont zéro pesticides; le gouvernement indépendant de l'île applique la tolérance zéro au niveau de la pollution maritime (sensibilisation, éducation environnementale, conférence pour faire le point, ramassage des déchets sur les côtes,...) et il souhaite réduire de 80% à 95% ses émissions de CO2 d'ici 2050...affaire à suivre.

Cabotage Baïona-Sines (côte Portuguaise)

Voilà le résumé de notre cabotage sur la côte portugaise:

- 7 jours à Baïona

- 2 jours à Porto 

- 1 jour à San Jacinto (près d'Aveiro)

- 3 jours à Oeiras (près de Lisbonne) dont un aller/retour dans le Tage par manque de places aux ports de Lisbonne

- 7 jours à Sésimbra (dont 5 jours à Torrao, chez le père de Jimmy)

- 7 jours à Sines

⛵ A Lisbonne, nous avons laissé, avec le coeur lourd, nos merveilleux matelots rentrer chez eux 😢💕

L'un des deux nous retrouvera au Cap Vert pour la transatlantique.😍🏝️

⛵ Nous avons été ravis de constater que la majorité des ports où nous avons atterrit sont Pavillon bleu, c'est à dire que la protection de l'environnement et du milieu marin y est une priorité.🌊🌿

Prochain port: Porto Santo, archipel de Madère, Portugal

De Saint-Malo à Baïona (Espagne)-Traversée du Golf de Gascogne

Après notre départ de Saint-Malo, nous avons attendu la bonne fenêtre météo à Camaret-sur-mer, le temps de préparer le bateau pour Gascogne et de faire l'avitaillement.

A Camaret, nous avons pu trouver des fruits et légumes en vrac et ramener notre viande et nos fromages dans des tupperwares grâce à la gentillesse du boucher/fromager!

Le port de Camaret est pavillon bleu, c'est à dire qu'il fait de la protection de l'environnement et du milieu marin une priorité. Sur la porte du bureau du port, nous avons même le droit à des recettes de produits d'entretien maison, on adhère!

Gascogne a été plein de surprise pour nous, nous y avons vu des dauphins, des globicéphales au petit matin et même un rorqual commun! Le temps a été clément, nous avons pu nous baigner à 4000m de profondeur.

Retrouvez notre périple en vidéo : Vidéo Golf de Gascogne

Le départ du port de Saint-Malo le 8.10.2018

Après 2 ans de rénovation du bateau, le grand jour arrive enfin. Nos sentiments sont mélangés entre une grande excitation, une légère peur de l'inconnu et un peu de tristesse de quitter les nôtres. 

Heureusement, tout le monde a répondu présent pour nous souhaiter bon vent.

Vous pouvez voir la vidéo du départ en cliquant sur ce lien: Vidéo départ L'Echo d'Ulysse

La préparation du bateau

Notre bateau est un vieil homme, lors de notre achat il n'avait pas été modifié depuis les années 70, il avait donc besoin d'un gros coup de jeune avant le départ! 

Nous avons refait à neuf l'électricité, la plomberie, les peintures. Nous avons équipé Ulysse d'une éolienne, de panneaux solaires et de tout l'équipement de sécurité nécessaire à une telle traversée!

Vidéos


 

Retrouvez toutes nos aventures en vidéos!! 

N'oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube : L'Écho d'Ulysse - Youtube

Presse


On parle de nous dans les médias:

 

 

 

 

Pour retrouver l'ensemble de l'article sur le site de la ville de Saint Malo, cliquez ici : https://goo.gl/WZdMdd



 

 

 

Un article est disponible sur le site du magazine en ligne Port D'attache, un nom qui sied à merveille à notre projet en voilier!

Pour retrouver l'ensemble de l'article sur le site de Port d'attache:  https://portdattache.bzh/heureux-qui-comme-ulysse-a-depollue-les-oceans/


 

 

 

 

Au tour du Pays Malouin d'écrire un article sur notre projet: à retrouver dans le numéro 3723 de la semaine du 12 au 18 avril 2018!!

Cliquez sur l'image pour lire l'article

 


LE BUZZ Armorique

Le Buzz Armorique
Le Buzz Armorique © Radio France - Fotolia
Diffusion du vendredi 13 avril 2018 Durée : 5min

Les prochains articles publiés seront à (re)découvrir ici! 

Suivez-nous!

Réseaux sociaux


Suivez L'Echo d'Ulysse sur les réseaux sociaux

Facebook

Instagram